Le mois des pique-niques

Traditionnellement, le mois qui précède le mois de ramadan est considéré comme le mois des pique-niques. Cette année c’était le mois de juin.

On a organisé un pique-nique avec le travail, c’était une bonne journée qui a bien soudé l’équipe. On est partis à la plage, on a grillé des poulets au barbecue, on a cuit du manioc, du taro et des bananes, c’était bien bon. On a joué au foot, au volley et aux cartes. Et on a dit au revoir à Marie-Pierre qui terminait sa mission.

picnic1 picnic2

J’ai fait un autre pique-nique un dimanche avec des copains. C’était l’avant-dernier week-end avant le ramadan donc il y avait du monde sur toutes les plages. On a trouvé un coin sympa à Bimbini sur une plage accessible en bateau. On a prévu trois fois trop de nourriture mais c’était super !

picnic3 picnic4

 

Et le samedi de la veille du ramadan, on est allés sur notre plage préférée (Sombé) où je n’avais jamais vu autant de monde ! Il y avait une sono et des gens qui dansaient, plein de gens qui se baignent, des enfants qui jouent au foot, des barbecues de partout, et des pirogues qui débarquaient les unes après les autres. L’ambiance était géniale.

Tour de l’île en une journée !

Anjouan est vraiment une petite île, on peut en faire le tour en une journée. C’est ce qu’on a décidé de faire un dimanche. L’équipe de l’hôtel Johanna Livingstone nous a proposé qu’on parte en groupe jusqu’à la pointe Sud de l’île. Objectif : faire une promenade en bateau pour voir des dauphins.

On est donc partis à bord de notre minibus. Nous avons fait un premier arrêt à Bambao, pour voir l’ancien palais du sultan Mawana. C’est une grande maison perchée sur une colline, qui malheureusement n’est pas très bien conservée. Mais le contraste entre les portes en bois recouvertes de sculptures, les carrelages d’époque et les tags qui recouvrent les murs donne une atmosphère particulière, et la visite est vraiment sympa.

tour1

Deuxième arrêt : Domoni. Ici on s’est arrêtés pour voir la mosquée et le mausolée d’Ahmed Abdallah.

tour2

Ensuite, après quelques heures de route, nous sommes arrivés à Chiroroni, le village e plus au Sud d’Anjouan. Quelques minutes de marche plus tard, on arrivait à la plage. On a pique-niqué à l’abri des cocotiers. Et ensuite on a fait un grand tour de bateau, à la recherche des dauphins. On en a vu 5 ou 6, mais ils ne voulaient pas trop s’approcher donc on n’a pas nagé avec eux. C’était quand même cool, surtout qu’on a vu quelques poissons volants et que c’est vraiment trop drôle comme animal.

tour3 tour4

Au retour on s’est arrêtés dans le village de Mrijou pour découvrir les épices qu’on cultive aux Comores : girofle, ylang, curcuma, cardamone, muscade, piment, poivre vert…

On est rentrés à Mutsamudu à la tombée de la nuit et on était bien fatigués.

Moya, Anjouan, Comores

Moya est considéré comme la destination la plus touristique de l’île d’Anjouan. C’est un village de pêcheurs. L’intérêt de Moya est sans aucun doute sa plage de sable blanc. On y a passé un week-end en juin. C’était vraiment reposant.

moya1

Les chambres d’hôtel sont des petits bungalows individuels tout mignons perchés sur la falaise (on croirait des maisons de hobbit). En plus on nous a servi des supers repas : poisson-perroquet braisé, langouste, avec riz, salade et fritures.

moya2

La plage est belle, on en a bien profité pour jouer au volley et se baigner. En plus on a eu la chance d’avoir des vagues ! On a aussi assisté au tournage d’un clip, c’était assez drôle. Et, cerise sur le gâteau, on a vu une barque de pêcheurs revenir avec… un requin ! C’était l’attraction sur la plage. Et ils ont bien galérer à le remonter jusqu’au village !moya3

Bref, Moya c’est chouette et ça permet de bien s’aérer pour le week-end !