Nouvelle maison, épisode 3

Au mois de juillet j’habitais avec mes collègues Marie-Pierre et Sandrine dans la maison de notre directeur qui était en mission en Angleterre. A son retour fin juillet, il fallait qu’on trouve une nouvelle maison. Marie-Pierre avait fini sa mission donc Sandrine et moi avons cherché une colocation pour nous 2. On a trouvé une grande maison dans le quartier près de la plage. Elle était très belle, avec un grand salon, une énorme terrasse et un grand toit plat auquel on peut accéder par un escalier.

maison-chit2

Points positifs de la maison : Sa grande taille, sa terrasse, son petit jardin & la plage à proximité

Points négatifs : la température est trop élevée, les coupures de courant sont très fréquentes, et surtout on doit héberger les 2 fils de la propriétaire dans les chambres du fond, donc il y a du monde et du bruit.

maison-chit1

Mutsamudu

J’habite et je travaille à Mutsamudu.

C’est la capitale et principale ville de l’île d’Anjouan. Elle est située sur la côte Nord de l’île. C’est une ville relativement petite (bien plus petite que Nantes ou Porto-Novo). Du coup, il y a des avantages (on se déplace facilement à pieds) et des inconvénients (on fait vite le tour).mutsa2

Les activités sont condensées au centre-ville, dans la partie basse de Mutsamudu : le marché, la médina, le port, les restaurants, les boutiques, les banques. Une route en zigzags a été construite sur la montagne, et en montant on arrive dans des quartiers résidentiels. L’ONG Dahari où je travaille est à Hombo, le quartier en haut des zigzags. Pour l’instant j’habite dans ce quartier aussi.

C’est très agréable de voyager entre Hombo et la ville basse parce qu’on a une vue plongeante sur tout Mutsamudu et sur la mer. C’est une des choses que j’adore à Anjouan : peu importe où on est, on peut (presque) toujours voir la mer.


mutsamudu